« Valence est arménienne »

En octobre 2013, à Valence, se sont tenues les 2èmes Assises franco-arméniennes de la coopération décentralisée. Faisant suite à une première édition qui avait eu lieu à Erevan en 2010, ces deuxièmes Assises ont mis un accent particulier sur les sujets importants de la coopération entre les deux pays, comme l’enseignement et la culture, le développement agricole ou alors l'économie locale. 

Le coup d’envoi  de cette deuxième édition des Assises avait été donné le 15 octobre à Lyon, avec un déjeuner officiel donné par le Sénateur Maire de Lyon, M. Gérard Collomb. Le jour même, à l’Hôtel de Région Rhône Alpes et même avant le coup d’envoi officiel des Assises, un document d’importance avait été signé – la Convention sur la coopération entre l’Union des Communes d’Arménie et la Région Rhône-Alpes visant à renouveler la coopération déjà existante et fructueuse. De plus, une nouvelle coopération avait officiellement pris naissance, celle entre la région de Ghégharkounik et le département d’Isère. Et à l'issue des travaux, une Déclaration de Valence a été adoptée.

« Valence est arménienne »

« Durant deux jours, Valence est arménienne », a déclaré Alain Maurice, Maire de Valence et Président de Valence Agglo Sud Rhône-Alpes à la cérémonie d’ouverture des 2èmes Assises de la coopération décentralisée franco-arménienne que la ville de Valence avait accueillies du 15 au 17 Octobre.

Le choix de Valence pour l’organisation de cet événement marquant des relations franco-arméniennes ne tenait pas du pur hasard : si la ville était déclarée arménienne pour deux jours, la présence des Arméniens n’en est pas moins forte les autres jours de l’année, les Français d’origine arménienne présentant à l’heure actuelle 10 % de sa population. Terre d’accueil des Arméniens rescapés du Génocide au début du siècle précédent, elle reste hospitalière envers les Arméniens qui ont fait preuve d’une intégration exemplaire, tout en restant attachés à leur identité arménienne, comme M. Jean-Jack Queyranne, Président de la Région Rhône-Alpes et Ancien ministre d’État l’a remarqué.

En présence des élus de 48 collectivités territoriales françaises et arméniennes impliquées dans la coopération décentralisée, ainsi que des ambassadeurs, des représentants de différentes organisations et entreprises également engagées dans la coopération, les intervenants français et arméniens ont retracé l’histoire des relations franco-arméniennes sous ses différents angles, dressant un bilan des acquis et parlant des futurs enjeux, censés être précisés à l’issue des 2èmes assises.

Ainsi, au départ, portant un caractère plutôt unilatéral sous forme de soutien du peuple français au peuple arménien, les relations franco-arméniennes ont enregistré au fil des années un vrai progrès qualitatif, se transformant en un véritable partenariat, marqué par un dynamisme fort, une richesse et une diversité remarquables des échanges, une volonté ferme de renforcer les liens historiques, affectifs qui unissent les deux pays et de les doter de fondements encore plus solides.

 

 

 

 

Tous droits réservés © FrancoMédia 2012-2015.

Développement et hébergement iHost