L’UE a ouvert le point de passage frontalier Arménie-Géorgie

Le 4 novembre, un point de passage frontalier modernisé a été inauguré à Bagratashen, dans le cadre d’un projet financé par l’UE et mis en œuvre par les Nations Unies. Ainsi, les citoyens d’Arménie et les touristes de Géorgie bénéficieront désormais de procédures simplifiées, de temps d’attente réduits, d’infrastructure et d’équipement modernes, ainsi que de mesures de sécurité renforcées mises en œuvre dans le cadre du projet « Modernisation des points de passage frontalier arméniens de Bagratashen, de Bavra et de Gogavan » (MBBG).
 
La modernisation des points de passage frontalier devrait permettre d’augmenter les standards du niveau de vie des populations locales, de rendre la mobilité transfrontalière plus libre et plus facile, et d’impliquer les communautés locales frontalières dans le commerce transfrontalier. Le projet est réalisé en conformité avec les exigences de la loi arménienne et les normes internationales, ainsi que les principes d’une administration frontalière efficace.
 
L’UE et l’PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement) ont travaillé ensemble afin de rationaliser les procédures modernes et ont formé 700 agents frontaliers en matière de techniques de contrôle, de profilage, de travail avec les réfugiés, de lutte contre le trafic illégal de médicaments. La Banque européenne d’investissement affiliée à l’UE a avancé au gouvernement arménien un prêt de 30.8 millions d’euros pour le financement du projet, prêt qui a été complété par une subvention de 17.6 millions d’euros accordée par l’UE. 

Source: EU Delegation Armenia website

Tous droits réservés © FrancoMédia 2012-2015.

Développement et hébergement iHost