L’ambassadeur Aznavour a pris part à la discussion sur le Génocide arménien à l’Assemblée fédérale suisse

Le 11 mars, une discussion intitulée « 100 ans après le Medz Yeghern. Les conséquences de la négation du Génocide arménien » s’est tenue à Bernes avec la participation des parlementaires de l’Assemblée fédérale suisse et en présence de l’ambassadeur d’Arménie Charles Aznavour.

Les co-présidents des groupes d’amitié Arménie-Suisse des deux chambres du parlement suisse - le Conseil national et l’Assemblée fédérale - Ueli Leuenberger, Dominique de Buman, Hans Alther, des représentants de toutes les quatre fractions parlementaires participaient à la discussion.

Raymond Kévorkian, historien français d’origine arménienne et professeur à l’Institut français de géopolitique, a présenté les aspects historiques et juridiques du Génocide arménien, la politique négationniste turque et ses conséquences.  

La discussion a été l’occasion pour les parlementaires suisses de poser de nombreuses questions sur le processus de reconnaissance internationale du Génocide arménien, la situation au Proche-Orient et notamment le rôle de la Turquie dans le contexte des crises syrienne et irakienne, les efforts de la communauté internationale en vue de la prévention des crimes contre l’humanité, l’élévation du mémorial « les Réverbères de la Mémoire » à Genève.

La rencontre a pris fin par la présentation du livre « Mémorial du génocide des Arméniens » de Raymond Kévorkian et d’Yves Ternon.

Source : mfa.am

Tous droits réservés © FrancoMédia 2012-2015.

Développement et hébergement iHost