French Tech Ticket

Le 28 juillet, l’ambassade de France en Arménie, en partenariat avec l’agence Business France, avait donné rendez-vous à des représentants de start-up arméniennes dans la salle de la Rotonde. L’occasion en était l’introduction du concours French Tech Ticket qui a pour objectif d’attirer en France des talents inernationaux du secteur des technologies de l’information. La présentation à Erevan a été animée par Jérôme Clausen, directeur d’investissement pour la Russie et les pays de la CEI chez Business France, en présence de nombreux acteurs locaux du secteur, membres et partenaires de l’incubateur Impact Hub (http://yerevan.impacthub.net/) et du groupement Hye Tech (http://www.hyetech.org/), ainsi que de représentants de la Fondation arménienne de développement, partenaire de Business France.  

French Tech Ticket s’inscrit dans le cadre de l’initiative French Tech lancée par le gouvernement français en 2013 pour, d’une part, mettre en valeur l’important savoir-faire français dans le domaine des technologies innovantes (la France représente le second marché le plus dynamique en Europe) et favoriser la croissance de start-up à succès et, d’autre part, contribuer à leur rayonnement à l’international, en créant des occasions de rencontres pour les start-up françaises et leurs équivalents à travers le monde. Pour sa deuxième édition, le concours se présente avec un périmètre et des perspectives élargis, prêt à accueillir dès janvier 2017 70 start-up du monde entier dans ses 41 incubateurs partenaires à travers la France (plus de deux fois plus par rapport à l’année précédente, avec 23 start-up sélectionnées).

La coopération en l’occurrence avec les acteurs arméniens du domaine serait profitable aux deux côtés, selon l’ambassadeur français Jean-François Charpentier qui s’est dit « frappé par le dynamisme de ce secteur en Arménie » depuis sa visite de quelques entreprises à Erevan et à Gumri qui l’ont impressionné par « leurs ambitions et leur capacité de se projeter vers l’avenir ». « Ce potentiel que les Arméniens ont raison de capitaliser », l’ambassadeur l’attribue à « toute une tradition de hautes études en mathématiques dans le pays qui ne date pas d’hier ». M Clausen de sa part a exhorté les présents à postuler pour le concours, le dépôt des candidatures étant ouvert jusqu’au 24 août.

Sont éligibles au concours des start-up déjà créées à l’étranger et se trouvant en phase de développement, tout comme des projets encore non créés juridiquement qui remplissent certaines conditions. Les critères de sélection sont consultables sur le site du concours: http://www.frenchtechticket.com/. Pour une durée totale de 12 mois, les start-up lauréates vont bénéficier notamment de :

  • un financement de 45 mille euros par projet destiné à couvrir des dépenses professionnelles (prestations de service)  et des frais propres de l’équipe,

  • une incubation de 12 mois au sein de l’un des 41 incubateurs,

  • une procédure accélérée et simplifiée de délivrance d’un titre de séjour,

  • un cycle de masterclass et d’événements networking,

  • un suivi business personnalisé,

  • 2 Demodays dans l’année avec des investisseurs et des grands comptes,

  • un « Help Desk » pour assister les lauréats dans le cadre des formalités administratives (titre de séjour, financement, fiscalité, assurance, sécurité sociale),

  • une aide pratique à l’installation personnelle dans la ville avec des offres spéciales (transport, banque, musée, cours de français...), etc.

Bref, tout ce dont une équipe a besoin pour lancer sa start-up en France. En attendant novembre, pour retrouver des noms de lauréats arméniens dans la sélection finale du concours !

Tous droits réservés © FrancoMédia 2012-2015.

Développement et hébergement iHost