Proparco et Ameriabank signent un nouvel accord de financement de 20 millions USD

Le 29 novembre 2016, Proparco, filiale de l’Agence Française de Développement (AFD) dédiée au secteur privé, et Ameriabank ont signé, en présence de l’ambassadeur de France en Arménie Jean-François Charpentier, un accord pour une ligne de crédit d’un montant de 20 millions USD. « Journée capitale pour les relations commerciales franco-arméniennes », elle réaffirmait aussi la volonté des deux structures de poursuivre et de développer leur coopération entamée en 2013.

Un premier accord entre la banque arménienne et l’institution française avait été signé, il y a trois ans. Le prêt de 15 millions USD octroyé à cette époque par Proparco avait permis à Ameriabank de soutenir des petites et moyennes entreprises (PME) travaillant dans l’industrie agroalimentaire et d’investir dans des projets liés à l’efficacité énergétique et aux énergies renouvelables. Secteurs qui figurent dans le nouvel accord de financement aussi, à côté de nouveaux domaines éligibles au financement tels que l’éducation et la santé.

La signature de cet accord s’inscrit tout à fait dans « l’esprit de la politique de Proparco et de l’AFD », a remarqué l’ambassadeur Charpentier, en ajoutant que ses objectifs et ses secteurs d’intérêt répondent également à la vision des autorités arméniennes. En effet, le nouvel accord de financement à long terme et aux modalités flexibles devrait permettre de soutenir l’activité économique, d’accélérer la croissance et de favoriser l’emploi en Arménie.

Rejoignant l’ambassadeur sur la conformité de l’accord avec le mandat de Proparco et de l’AFD, Guillaume Barberousse, responsable de la division Banques et Marchés Financiers à Proparco, a noté que les secteurs soutenus dans le cadre de l’accord avec la banque arménienne sont très importants pour le développement de l’Arménie. « Nous nous félicitons de la relation nouée avec AmeriaBank, institution financière leader en Arménie », a remarqué M Barberousse, espérant « renouveler le succès de la première ligne de crédit ».

Pour Artak Hanesyan, président-directeur général (PDG) d’Ameriabank, il s’agit d’une « coopération précieuse » qui lur permet de « diversifier leur portefeuille de projets et d’investir dans des projets d’infrastructures clés pour l’économie arménienne ». D’ailleurs, la nouvelle ligne de crédit n’arrive pas seule : elle s’inscrit dans toute une série d’accords d’un montant total d’environ 70 millions USD que la banque arménienne s’apprête à conclure durant les mois à venir avec diverses structures étrangères. Et cela, malgré la réduction de demandes de prêt observée au cours de la dernière année, car Ameriabank opte pour une vision à long terme et la planification à l’avance. 

Tous droits réservés © FrancoMédia 2012-2015.

Développement et hébergement iHost