Goût de France: édition 2016

Le 21 mars, pour la deuxième année consécutive, plus de 1500 chefs cuisiniers à travers le monde vont célébrer simultanément la gastronomie française, dans le cadre de l’opération Goût de France / Good France. Sept restaurants arméniens se joindront à l’édition 2016 de l’événement, en proposant durant toute la semaine un menu spécial dans les meilleures traditions de l’art culinaire français. La conférence de presse conviée par l’ambassadeur de France en Arménie M Jean-François Charpentier en amont de l’événement avait pour but de présenter au public l’initiative mais aussi l’offre des restaurants locaux participants, par les chefs-mêmes de ces établissements.  

Il s’agit d’une opération lancée par Laurent Fabius, ministre français des Affaires étrangères de l’époque, en coopération avec le grand chef cuisinier français Alain Ducasse. « L’origine de cette célébration remonte pourtant à plus d’un siècle », note Nicolas Natalini, chef de cuisine de l’Ambassade française à Erevan et acteur principal de la mise en place de l’opération en Arménie, faisant référence aux « Dîners d’Épicure » initiés en 1912 par Auguste Escoffier, « cuisinier des rois et roi des cuisiniers », dans le but de faire connaître la cuisine française dans le monde. Dîners dont le dernier aura lieu en 1914 – la Première guerre mondiale y mettant fin -, avec la participation de 147 villes différentes et environ 10 mille personnes.

Plus de cent ans après, le but reste inchangé, malgré la renommée internationale dont la gastronomie française jouit de nos jours. Goût de France vient mettre à l’honneur « l’excellence de la cuisine française, sa capacité d’innovation et les valeurs qu’elle véhicule : le partage, le plaisir, le respect du « bien-manger », de ses contemporains et de sa planète », souligne l’ambassadeur Charpentier. L’opération sera inaugurée par des dîners offerts le 21 mars dans les ambassades et les consulats généraux français pour les officiels locaux des pays respectifs et sera relayée durant 8 jours par les établissements de restauration partenaires.

En Arménie, ce sont notamment les restaurants The Club, Artbridge, Charles, Montmartre et Cucina (l’hôtel Marriott) à Erevan et l’école professionnelle Diramayr à Gumri qui proposeront des menus intéressants alliant formules de la cuisine française et produits locaux. La préférence sera donnée aux mets à bases de légumes et de céréales, dans le respect des derniers principes alimentaires. Les chefs cuisiniers affirment être restés fidèles à la pure tradition de l’art culinaire français, de manière à transporter leurs clients, le temps d’un dîner ou d’un dessert – car il n’est pas obligatoire de commander le menu complet -, en France. Cela dit, la présence d’influences et de touches arméniennes – inévitables mais aussi enrichissantes - dans les menus permettra aux visiteurs de ces restaurants de rester « les pieds sur terre ».

La liste, la présentation et les menus des établissements arméniens participant à l’opération sont consultables à l’adresse suivante : http://www.ambafrance-am.org/-Les-restaurants-participants-.
Toujours dans le cadre et l’esprit de l’opération, l’Ambassade de France invite à découvrir, le mardi 22 mars, à 18h30, au cinéma Moskva, le film « Les saveurs du palais », inspiré de la vie de Danièle Mazet-Delpeuch, ancienne cuisinière du président François Mitterrand. Projeté en langue russe, le film pourra toucher ainsi un public plus large, au-delà des francophones. L’entrée en est libre mais « vivement déconseillé de regarder l’estomac vide », prévient la brochure de Goût de France-Arménie.

*L’opération a été réalisée sur place grâce au mécénat des partenaires de l’Ambassade française : Vino et Vino, l’imprimerie Nushikyan, Carrefour, Abrikon, Pernod Ricard Armenia, Alpha Food, Sil Group et Baguette & Co.

Tous droits réservés © FrancoMédia 2012-2015.

Développement et hébergement iHost