Louis Pouzin décoré en Arménie

En 2009, le président arménien signait le décret sur la création d’un prix « pour un apport remarquable dans le domaine des technologies de l’information à l’échelle mondiale ayant positivement marqué ou doté du potentiel de marquer positivement le cours de l’histoire ». Durant les 7 années de son existence, des personnalités majeures du monde de l’informatique se sont vu décerner cette récompense unique en son genre. En 2016, le tour d’être honoré était au français Louis Pouzin, considéré comme l’un des précurseurs d’Internet.

Son nom est venu étoffer la liste, déjà impressionnante, des lauréats des années précédentes : Craig R. Barrett, Steve Wozniak, Federico Faggin, Tsugio Makimoto, Mario Mazzola, Eugene Kaspersky. Inventeur du Datagramme, fondateur et directeur général d’Open Root, l’ingénieur français de 85 ans s’est rendu en Arménie pour recevoir la distinction des mains du président de la République Serge Sargsyan.

Pour la première fois en Arménie, Louis Pouzin s’est dit heureux d’être dans ce pays où le développement des technologies est marqué par un rythme assez rapide. Selon lui, l’Arménie est assez active en matière d’intégration d’Internet dans les différents domaines, y compris le milieu des affaires. « Je suis convaincu qu’il y a beaucoup de personnes en Arménie avec qui on peut réaliser des projets », a noté l’ingénieur français, en faisant part au président Sargsyan de son « but de garder le contact avec des professionnels locaux pour, éventuellement, élaborer et mettre en œuvre de nouveaux projets ».

Le centre des technologies créatives TUMO n’a pas manqué d’impressionner Louis Pouzin par les « remarquables travaux » qui y sont en cours. Lors de sa rencontre avec les représentants de la presse, M Pouzin a remarqué que le développement des technologies ne saurait être utile sans les personnes avec une éducation appropriée capables de transformer les savoirs en services et activités pratiques. Selon l’ingénieur à l’origine de la création des protocoles  TCP/IP, « dans le futur, Internet sera partout ».

« Les facteurs technologiques et militaires influencent trop la politique de la gouvernance d’Internet », a remarqué M Pouzin, en ajoutant: « Aujourd’hui, il y a trois puissances mondiales – la Russie, la Chine et les États-Unis – capables de dominer le monde entier du point de vue de la gestion des ressources Internet. Ils sont en concurrence, tout en tentant de contourner les dangers de la guerre froide. Cette concurrence des grandes puissances constitue en réalité un défi important pour le futur, et nous n’avons pas de réponse, malheureusement, à la question : « Comment le relever ? ». Nous savons que la Chine possède sa propre connexion Internet, en langue chinoise, ne souhaitant aucunement se trouver sous le contrôle étatsunien. Les autres pays n’ont pas encore suivi cet exemple, continuant de suivre le modèle américain »

* Le « Prix du Président arménien pour un apport remarquable à l’humanité à travers les technologies de l’information » est décerné annuellement avec le soutien de VivaCell-MTS. 

Tous droits réservés © FrancoMédia 2012-2015.

Développement et hébergement iHost