Interview de S.E. M. Lucas Gasser, Ambassadeur de Suisse en Arménie

Le 5 mars 2014, l'Ambassadeur de Suisse en Arménie M. Lukas Gasser a donné la toute première conférence de presse depuis son arrivée en août dernier et depuis la création d'une représentation diplomatique de la Suisse en Arménie en général. Ce premier contact avec les médias était consacré au programme suisse de la célébration de la saison de la Francophonie en Arménie. Parlant du choix des domaines qui, selon lui, pourraient présenter la Suisse aux francophones d’Arménie dans son excellence et sa diversité, M. l'Ambassadeur a mentionné la viniculture, la bijouterie et la musique, domaines qu’elle partage par ailleurs avec l’Arménie aussi, a remarqué M. Gasser. M. l’Ambassadeur a répondu aussi aux questions du Courrier d’Erevan a propos des relations économiques arméno-suisses.  

- Monsieur l’Ambassadeur, vous avez parlé des domaines que la Suisse et l’Arménie partagent. Et quant à la coopération économique entre la Suisse et l’Arménie, est-elle développée ?

- La coopération économique entre la Suisse et l’Arménie est bonne mais elle a encore un grand potentiel de développement. Formant 5 millions de dollars dans les années 90, le chiffre d’affaires a augmenté dans le cadre de cette coopération jusqu’à presque 50 millions de dollars pour les dernières années, donc il y a déjà une avancée considérable. De plus, un forum sur l’Arménie se tiendra le 7 mai à Zurich, avec la participation de représentants du monde d’affaires suisse. Le forum sera suivi d’une mission gouvernementale suisse qui se rendra en Arménie au mois de juin, accompagnée de représentants du secteur privé intéressés par l’établissement d’une coopération avec l’Arménie.

- Dans quels domaines se traduit la coopération économique arméno-suisse?

- L'échange commercial se fait surtout dans le secteur pharmaceutique. La Suisse exporte également vers l’Arménie montres, machines, chocolat, etc. À son tour, l'Arménie exporte vers la Suisse beaucoup de produits qui sont importants pour l'industrie des bijoux, l'industrie horlogère, des produits avec une valeur augmentée, par exemple des pierres précieuses  taillées.

- Y a t-il des entreprises suisses attendues prochainement en Arménie?

- Nous avons une association appelée Armenian Swiss Business Development Association  (ASBDA) qui comprend aujourd’hui une dizaine de compagnies. C’est un club qui est en train de s'élargir et qui pourrait bientôt se transformer en une chambre de commerce officielle. Depuis mon arrivée il y a quelques mois, j'ai assisté à l'introduction de plusieurs compagnies suisses en Arménie, et moi-même j’ai rédigé un inventaire des compagnies qu’on pourrait encore inviter.

D’ailleurs, en Arménie, j’ai constaté un fait vraiment intéressant qui m’a personnellement assez surpris puisque je ne m’y attendais pas : la coopération entre la Suisse et l’Arménie ne se résume pas seulement aux exportations de produits; en tant qu’investisseur, le secteur privé suisse est présent aussi, dans la recherche, par exemple, dans le domaine biotechnologique et pharmaceutique. Avant de venir en Arménie, j'étais le premier collaborateur de la cheffe de mission suisse  en Thaïlande avec laquelle l'échange commercial est beaucoup plus important : les exportations suisses vers ce pays constituent seules plus d'un milliard et demi de dollars. De plus, la Suisse investit beaucoup en Thaïlande, en créant plus de 50'000 emplois. Mais il n'y a aucune usine ou firme suisse qui fait de la recherche en Thaïlande. Donc, dans nos investissements en Arménie, qui se trouvent encore tout au début, le secteur de la recherche joue déjà un rôle très emportant.  

- Que diriez-vous de la diaspora arménienne de Suisse et du rôle qu’elle joue?

La diaspora arménienne de Suisse qui compte environ 5 mille personnes est l'une des communautés les plus productives du pays. En Suisse, les Arméniens sont actifs surtout dans le domaine des bijoux et des montres. Il y a des marques suisses de montres qui appartiennent à des Suisses d’origine arménienne. Il y a aussi beaucoup de scientifiques parmi eux. En général, c'est une diaspora qui a donné beaucoup à notre pays et qui continue à y jouer un rôle important.

 

Tous droits réservés © FrancoMédia 2012-2015.

Développement et hébergement iHost