"Sonsation": une collection de bijoux d'auteur

Article et reportage vidéo de Gayané Akkus  

« Lorsque j’ai commencé à créer mes premiers bijoux, j’utilisais des fils électriques, des câbles... Tout ce que je trouvais à la maison et que personne n’utilisait ». C’est comme cela que Sona Papian a commencé petit à petit à créer ses collections, en utilisant tout ce qu’elle trouvait chez elle et que personne n’utilisait. C'est pourquoi elle a donné à sa première collection de bijoux faits main le nom de « nothing to something » (que l’on traduirait mot pour mot en français « de rien à quelque chose »). Et elle n’a pas eu tort. Grâce au succès qu’ont rencontré ses créations, cette jeune graphiste styliste de formation a pu ouvrir sa boutique d’accessoires faits à la main.  

A l’époque, fraîchement  diplômée en tant que graphiste styliste, Sona Papian ne trouvait pas de travail qui l’intéressait et surtout qui correspondait à son métier. « A force de rester à la maison à ne rien faire pendant des mois, je ne trouvais plus le sommeil, je n’avais envie de rien. Le désespoir m’avait gagné. Un matin, je me suis réveillée en me disant qu’il fallait que je fasse quelque chose, n’importe quoi mais quelque chose qui m’occuperait et qui pourrait peut-être devenir par la suite mon passe-temps favori et en même temps, mon gagne-pain », nous a confié la jeune créatrice. Et c’est comme cela qu’elle a commencé, avec l’aide d’une amie, à créer ses premiers bijoux, agendas, sacs etc. « Au début, nous nous amusions beaucoup, nous fabriquions des choses à notre goût et les gens de notre entourage qui voyaient nos créations, appréciaient. Nous pensions qu’ils voulaient nous faire plaisir et nous encourager », avoue-t-elle. C’est pourquoi Sona décide de créer une page Facebook où elle pourrait montrer ses créations aux gens et avoir leurs avis. Au bout de quelques semaines, des personnes la contactent et veulent acheter. Son rêve commence à se réaliser !

Très vite, Sona Papian se met en tête d’ouvrir une boutique et d’agrandir sa collection. C’est là où son amie se désiste, par peur de ne pas pouvoir réussir, et Sona se lance toute seule dans une aventure où elle ne sait comment la fin sera. « Toutes les personnes de mon entourage me déconseillait de me lancer là-dedans. On me faisait peur en me disant que ce sera difficile pour une fille, que le gouvernement et moultes personnes me mettront des bâtons dans les roues... Personne n’a réussi à me faire changer d’avis ». Et fort heureusement !

Sona Papian a réussi à attirer de nombreuses personnes vers ses créations, et elle a même ses fans. Désormais, elle propose une multitude de bijoux, sacs à main, agendas, albums photos etc. qu’elle a créés toute seule et dont les gens raffolent. Du haut de ses 23 ans, elle a pu atteindre son rêve et c’est avec fierté qu’elle nous en fait part.

Tous droits réservés © FrancoMédia 2012-2015.

Développement et hébergement iHost