Les stars de la chanson française à Erevan

Le Vendredi 19 mars, à Mezzo Classic House Club, trois auteurs-compositeurs français d’origine arménienne - Alexis HK, Raffi Barsamian  et Eva Berberian - ont offert leur concert au public arménien.

Plus tôt dans la journée, lors d’une conférence de presse qui a eu lieu à l’Ambassade de France en Arménie, S.E. M. Henri Reynaud avait noté que la présence de ces chanteurs en Arménie lors de cette saison francophone était un grand moment, car elle prouve, une fois de plus, que le français est une la langue qui n’est pas seulement parlée, mais également chantée.

Les trois chanteurs ont des parcours très différents, aussi bien musicaux que personnels. Pour Raffi, ce voyage est déjà sa deuxième visite de l’Arménie, tandis que pour Alexis et Eva, c’est la première possibilité de découvrir les richesses spirituelles de l’Arménie et peut-être, en s’en inspirant, donner la naissance aux nouvelles chansons. Les chanteurs ont avoué que pour écrire une chanson sur l’Arménie, il est nécessaire de la ressentir, de maîtriser d’abord l’arménien.   

Au confluent de la musique rock, pop et folk, Raffi Barsemian aborde les sujets tantôt personnels, tantôt plus généraux. Dès son enfance, il chantait. Un jour, quand il était adolescent, pendant la discussion avec un écrivain, il a dit qu’il voudrait bien devenir chanteur. La réponse fut assez simple : «Si tu veux, fais-le alors»…   

La carrière de la chanteuse d’Eva Berberian a commencé récemment. Elle est plus connue comme animatrice de télé, mannequin, actrice, styliste, disc-jockey. Ca fait un an et demi qu’Eva s’est montrée sous une nouvelle lumière : en tant qu’auteur-compositeur-interprète des chansons dont le nombre remonte déjà au 50. Dans ces chansons, elle tâche de trouver les solutions aux différents problèmes qui se posent tous les jours. Son premier album est intitulé «Aide-toi, le ciel t’aideras…».

Enfin, Alexis HK, avec ses cinq albums et son concert à l’Olympia, est une vraie valeur sûre de la chanson française. La preuve: les billets de son concert  de mois de juin sont déjà tous vendus. Il est membre de la maison d’édition de Charles Aznavour, et il se dit très fier d’avoir signé son contrat en présence du maître. Son dernier album porte un nom assez ambigu : «Le dernier présent». Alexis HK reconnait qu’il n’a ni méthode, ni planning pour écrire ses chansons, en consacrant 9 minutes à l’écriture de l’une, et plusieurs années à l’autre. Selon lui, il est bien difficile aujourd’hui d’inventer une nouvelle musique : simplement, il faut toujours savoir qui on est et ce qu’on veut.  

Tous droits réservés © FrancoMédia 2012-2015.

Développement et hébergement iHost