Atelier d`écriture à l`Alliance française

« Si j’étais un bruit… ou un objet, un roman… ou un film, une couleur… ou une arme …, je serais». Ce n’est rien d’autre qu’un exercice invitant à « jouer sur les désirs de l’expression », à explorer les confins – sans limite – de sa propre imagination, à scruter soi-même et l’Autre, afin de « mieux connaître » et « respecter ». Une invitation faite par l’Alliance française d’Arménie qui avait choisi l’atelier d’écriture comme format du rendez-vous du 15 décembre 2015 donné à sa médiathèque.

Ils étaient une quinzaine – écoliers, étudiants et quelques adultes francophones – à s’être rendus à cette première édition du nouveau projet initié par l’Alliance. Il s’agit de proposer aux participants un ensemble d’activités créatives autour de l’écriture en français – comme l’exercice cité au début, et bien d’autres – qui les encouragent à créer en s’analysant et en employant pour cela comme outil la langue que chacun d’eux maîtrise à un niveau différent.

À la fin, ceux qui souhaitent lisent leurs créations devant le public. Un peu comme durant les rencontres slam dont les habitués de l’Alliance française d’Erevan se souviendront sûrement, mais avec un accent particulier sur différents exercices offrant un cadre - mais pas de limites - pour faciliter le processus de création. Si celui-ci ne pose pas de problème en soi, certains n’osent pas encore partager leurs idées à haute voix avec les autres, remarquent les initiatrices du projet, les deux Lusine - Sargsyan et Abgaryan - respectivement responsable du centre de ressources et de documentation de l’Alliance et stagiaire au même centre. Mais ce n’est qu’une question d’habitude que le temps changerait.

Quant à une éventuelle difficulté à s’exprimer dans une langue étrangère, elles notent que les activités proposées au premier atelier avaient été sélectionnées en tenant compte de cette contrainte qu’elles ont essayé de pallier en mettant aussi des dictionnaires à la disposition des participants. N’oublions pas de noter qu’il s’agit encore d’une collaboration de l’Alliance française avec Julien Lecouturier, jeune Français se trouvant en Arménie dans le cadre d’un projet de volontariat européen, qui s’est associé aux filles pour l’animation de l’atelier.

Le prochain atelier d’écriture se tiendra en janvier. Ce sont les participants mêmes qui ont exhorté ses organisateurs à prolonger la vie de l’événement en le rendant régulier. « En plus, chaque mois, les participants et les visiteurs de l’Alliance retrouveront aux murs de ses locaux une affiche réunissant les productions les plus réussies du mois », promettent les initiatrices.
 
 

Tous droits réservés © FrancoMédia 2012-2015.

Développement et hébergement iHost