Exposition-dégustation par G2iA

Le 28 mars, à l’approche de la place Aznavour d’Erevan, les sons de la musique française et arménienne dirigeaient les pas des passants vers les stands où des produits agricoles des régions arméniennes étaient exposés, prêts à la dégustation. L’événement était organisé par l'association franco-arménienne G2iA (Groupement Interprofessionnel International Arménien), sur l’initiative de l’Ambassade de France en Arménie. Comme tout événement francophone à cette période, elle s’inscrivait dans le cadre de la saison de la Francophonie en Arménie. Quel était son lien avec la francophonie? Découvrons-le ensemble!

Jus, confitures et conserves d'Ayrum, thés d'Odzoun, herbes, fruits et légumes séchés de Solak, produits laitiers des villages de Tavouch : les produits exposés étaient fabriqués par les partenaires et les bénéficiaires de la coopération décentralisée de la Région Rhône-Alpes et du Département des Hauts-de-Seine avec l’Arménie. Ils présentaient un heureux mariage des savoir-faire arménien local et français acquis grâce aux échanges réguliers entre les partenaires.

La coopérative Lchkadzor présentant la conserverie d’Ayrum, l’association « Les femmes arméniennes pour la santé et l'environnement sain » (AWHHE), la Fondation « HymnaTavoush » : trois stands pour les trois partenaires arméniens régionaux des collectivités françaises réunis autour du même objectif :  lutter contre la pauvreté et l'émigration - plus flagrantes en dehors de la capitale Erevan - à travers des projets d'entreprenariat social et contribuer ainsi au développement durable des régions d'Arménie.

À tous ces acteurs arméniens et français impliqués dans des secteurs d'activité divers -  chefs d'entreprise, cadres, industriels, commerçants, artisans, retraités "actifs" et d'autres-, le G2IA sert de pont, dans le but de "favoriser le rapprochement et le développement des relations économiques avec la France, en facilitant les échanges en matière de formation et  l’accompagnement des entreprises dans les deux sens".

Le flux des passants s’approchant des tables d’exposition et voulant déguster les produits présentés ne s’est pas arrêté durant tout l’événement, chose particulièrement réjouissante autant pour les organisateurs que pour les participants, pourtant tous assez habitués aux foires et aux festivals à thématique agricole.

Les interprétations de l'Atelier musical de l'UFAR (Université française en Arménie), du duo Agnès et Arus et de Lusine Musakhanyan, ainsi que les danses par l'ensemble de danse arménien ethnique « Menq » suivies de leur apprentissage avec la participation de tous, connus ou inconnus, Arméniens ou étrangers, assaisonnaient encore plus de sel à l'événement, déjà très "savoureux".

Tous droits réservés © FrancoMédia 2012-2015.

Développement et hébergement iHost